Plongee Loisirs & Plongee Sportive

 

PLONGEE LOISIRS ET PLONGEE SPORTIVE
Pourquoi cette distinction, pourquoi ces 2 notions ?

L'objectif est de définir les conditions d'organisation de nos plongées et le niveau d'éxigence que nous souhaitons à la fois du Directeur de plongée, des moniteurs mais aussi  des plongeurs eux mêmes.  

L’ensemble des moniteurs adopte un concept qui émane à la fois de l’expérience acquise au sein de labels « internationaux » comme SDI et TDI (nous sommes affiliés) et de l’expertise reconnue dans le domaine de la plongée profonde et la plongée aux mélanges.

Il s’agit de différentier dans l’organisation des plongées, dans la formation des plongeurs, et dans la formation des encadrants, la plongée dite "LOISIRS" de la plongée dite "SPORTIVE" (ou vulgairement TEK). Nous nous sommes inspirés de travaux publiés par B.GARDETTE et  nous les avons adapté à notre pratique.
(concept décrit par B.Gardette dans sa matrice des types de plongée et des risques associés de sa "théorie générale unifiée de la décompression" - 2009)


 Sportive

En fait, nous tenons à faire cette différence fondamentale entre la plongée sans décompression ou très faible décompression moins de 13 mn de DTR à l'air, que nous définirons comme la plongée LOISIRS, et la plongée avec décompression souvent associée à une planification et l’usage de blocs de décompression (+ de 50% d’O2) que nous définirons comme la plongée SPORTIVE.


Dans la plongée loisirs
, nous retrouvons les plongées dans l’espace proche et médian mais aussi les plongées avec une incursion dans l’espace lointain (max 50m) avec une lmite de DTR fixée à 13mn à l'air.


Dans la plongée Sportive, nous allons inclure toutes les plongées dans l’espace médian ou lointain qui engage le plongeur dans sa gestion de la décompression et la notion de plongée « avec » ou « sous » plafond. C’est-à-dire qui engage le plongeur à s’organiser en amont compte tenu de la contrainte en matière de décompression. Nous nous efforçons de positionner ces plongées dans un cadre de gestion de la décompression avec bloc de décompressions contenant un mélange O2 supérieur à 50%, et de préférence au moins 60%.

Ce sont des plongées planifiées avec un briefing spécifique essentiellement orienté sur la planification, la gestion des gaz, la gestion de la remontée et la décompression. 


Il fallait définir une limite, une zone, un cut-off entre ces 2 concepts.


En ce qui nous concerne, c’est assez basique, et se traduit de la manière suivante.

  • Toute Plongée au-dessus ou égale à 50m de préférence, (voire incursion courte vers 60m) avec une DTR max de 13mn, équivaut à une plongée dite loisirs.

  • Toute plongée en dessous de 50m et une DTR supérieur de 13mn, à l’air, et toute plongée en dessous de 40m avec un mélange ternaire (Trimix) sera définie comme une plongée dite sportive.

En conclusion, toutes les plongées organisées sont définies selon un profil pour lequel la décompression va être adaptée dans une optique de sécurité et de limiter les risques d'accident de décompression. Tous nos briefings plongée (explo, et formation) sont définis selon cette logique, cette ligne de conduite.

110657872 2804283616468328 8465328160224440628 n

Nombre de visiteurs

37811
Download Freewww.bigtheme.net/joomla Joomla Templates Responsive